jeudi 8 décembre 2016

Alexandre Postel - Les deux pigeons

Éditeur : Gallimard - Date de parution : Août 2016 - 240 pages agréables.

Théodore et Dorothée forment un couple parisien. Lui titulaire d’un diplôme en informatique est webmaster à mi-temps et elle est professeur d'histoire-géographie et poursuit sa thèse. On les suit sur dix années : de leur aménagement aux questionnements qu’ils vont traverser Quel matelas acheter, se marier ou pas, avoir ou non des enfants, quelle alimentation adopter : autant de préoccupations en phase avec celle d’un couple. Entourés de quelques amis qui suivent des chemins différents, ils tergiversent, hésitent, se rangent d’un coté puis finalement reviennent à leur anciennes habitudes. Piqués par l’envie de gagner plus et donc de vivre mieux, ou celle louable de protéger la planète, comme celui de donner du sens à leurs vies, Théodore et Dorothée tentent de répondre face à ce que la société véhicule et impose.

J’ai pensé à un documentaire avec une certaine distance en lisant cette chronique d’un couple assez ordinaire teintée d’humour ironique et de tendresse. Peut-être parce que j’ai eu du mal à m’imaginer réellement Théodore et Dorothée comme s'il leur manquait quelque chose. Mais il s’agit d’une lecture agréable.

Et puis tout de même, dans l'analyse, l'anticipation, la provocation, Houellebecq , quelle intelligence! 
"C'est justement ce que je lui reproche. Je trouve ça surfait, moi, l'intelligence." 

Elle rêvait d'un livre sensible, viscéral, et qui la prenne aux tripes. 
Théodore continuait : " Tu sais, il a de l'humour, Houellebecq." 
Il avait ri à gorge déployée pendant sa lecture de La Carte et le territoire. Dorothée demanda combien de fois. 
"Je ne sais pas, quatre, cinq fois." 
- Pour un livre de quatre cent pages, c'est peu."

Le billet de Cuné.
Lu de cet auteur : L'ascendant.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...